Blog

  1. Qu'est-ce que le syndrome de Raynaud ? Explications

    Qu'est-ce que le syndrome de Raynaud ? Explications

    La décoloration des doigts au froid, appelée « acrosyndrome vasculaire paroxystique », ou « syndrome de Raynaud », est un trouble de la circulation des vaisseaux sanguins apparaissant vers la quarantaine. Les causes sont multiples et les traitements médicaux quasi inexistants. Il existe néanmoins quelques solutions de prévention efficaces. Explications.

    Le syndrome de Raynaud : définition

    Décrit par Maurice Raynaud en 1862, le syndrome de Raynaud est un trouble de la circulation sanguine souvent déclenché par le froid et le stress qui se manifeste par un engourdissement et/ou des douleurs aux extrémités, doigts et orteils essentiellement, mais aussi parfois le nez et les oreilles. A ne pas confondre avec la « maladie de Raynaud » (appelée également « syndrome de Raynaud primitif »), dont les symptômes sont identiques mais dont l’origine est inconnue.

    Quelles sont les causes ?

    Le syndrome de Raynaud, beaucoup plus rare et plus grave que la maladie, peut être causé par : Des maladies qui atteignent les vaisseaux sanguins, comme la sclérodermie Certaines professions pouvant provoquer des dommages aux vaisseaux : c’est le cas de la maladie des engins vibrants (marteaux piqueurs, perceuses, burins) qui entraîne des microtraumatismes répétés de la région atteinte, les ouvriers qui manipulent le chlorure de vinyle, la silice, l’arsenic, la glace ou un produit réfrigérant peuvent également développer le syndrome de Raynaud La prise de certains médicaments à long terme, comme les béta-bloquants (hypertension artérielle), les dérivés de l’ergot de seigle (migraine), la cyclosporine (greffe), les antimitotiques et l’interféron (chimiothérapie) La dysthyroïdie

    Les symptômes du syndrome de Raynaud

    Toutes les extrémités peuvent être touchées, mais le plus souvent ce sont les doigts (le pouce est généralement épargné) et les orteils, mais aussi dans certains cas, le nez, les lèvres et les lobes d'oreilles. Les épisodes de spasmes vasculaires peuvent durer quelques minutes ou quelques heures, mais les lésions graves sont rares. Les symptômes surviennent par crises et comportent trois phases : 1. Une première « phase ischémique » ou « syncopale » comportant une décoloration brutale des extrémités (la peau devient blanche ou cireuse) avec un engourdissement et une perte de sensibilité 2. Une seconde « phase cyanique », appelée aussi « phase asphyxique » où le doigt devient cyanosé, douloureux 3. Lorsque la circulation reprend dans la partie touchée, une rougeur apparaît ainsi que des douleurs pulsatiles : c’est la « phase érythralgique » ou « de récupération ».

    Quels sont les remèdes?

    Quelle que soit la cause du syndrome du syndrome de Raynaud, des traitements naturels existent. Le réchauffement des mains avec l’utilisation de chaufferettes reste la solution la plus efficace pour augmenter l'écoulement sanguin dans la peau. Ces petites bouillottes de poche contiennent de l’acétate de sodium, un liquide qui peut monter à 52°C. Il vous suffit de clipser la petite pastille de métal qui se trouve à l'intérieur des chaufferettes pour activer l’action chauffante. Les manœuvres pour réchauffer les extrémités permettent de faire passer plus rapidement les crises. Il faut alors bouger les bras, les doigts ou les orteils, et masser les parties atteintes. Lorsque le stress est à l'origine de la crise, il est conseillé de se rendre dans un endroit calme et, tout en réchauffant les parties atteintes, utiliser des techniques de relaxation (respiration abdominale…). Le traitement médicamenteux est débuté lorsque les remèdes naturels s’avèrent inefficaces à réduire la gravité des crises. Même si cela reste rare, l’approche la plus courante consiste en la prise d’un inhibiteur calcique à longue durée d’action. Rare et assez lourd, le syndrome de Raynaud n’est cependant pas une fatalité. Quelle que soit l’origine du syndrome, le réchauffement général du corps ainsi que des parties atteintes reste la meilleure solution pour prévenir et soulager les crises.
    Read more »
  2. Idée cadeau hiver : 4 produits à découvrir tout de suite

    Idée cadeau hiver : 4 produits à découvrir tout de suite

    Vous cherchez une idée cadeau en hiver ? Nous avons sélectionné pour vous 4 articles parfaits pour affronter le froid hivernal. Ces cadeaux originaux pourront être offerts pour les fêtes, à l'occasion d'un anniversaire ou de tout autre événement.

    1 – Les chaufferettes (ou poches chauffantes) : une idée cadeau parfaite pour l'hiver

    Les chaufferettes demeurent un cadeau indémodable, surtout en hiver ! Ces petites poches ingénieuses semblent “magiques” et créent toujours l'évènement auprès de ceux qui ne connaissent pas le principe. Celles-ci sont remplies d'acétate de sodium et chauffent “naturellement”, c'est-à-dire sans flamme, étincelle, gaz ni électricité. Il suffit de clipser la petite pastille de métal qui se trouve à l'intérieur de la chaufferette (on la voit par transparence) pour que le liquide monte à une température de 52°C. Résultat : l'utilisateur peut se réchauffer les mains, les pieds et même la nuque et les lombaires sans avoir recours à quoi que ce soit d'autre. Voilà une belle idée cadeau pour l'hiver !

     

    2 – L'alarme personnelle

    En hiver, la nuit tombe beaucoup plus vite et les journées sont très courtes, nous avons donc tous tendance à nous déplacer dans l'obscurité (que ce soit tôt le matin ou bien en fin d'après-midi).

    Vous connaissez une personne qui est contrainte de passer régulièrement dans des zones mal éclairées et/ou malfamées en hiver ?  Dans ce cas, vous pourriez sans doute l'aider en lui offrant une alarme personnelle. Grâce à ce produit, celui ou celle à qui vous l'offrirez se sentira davantage en sécurité et pourra repousser les éventuels malfaiteurs en un geste simple (tirer sur une chaine qui déclenche une alarme). Rien de tel pour faire fuir les agresseurs hivernaux.

     

    3 – Le collier cervical, l'idée cadeau hiver qui soulage !

    L'hiver, nous sommes globalement sédentaires ; la température extérieure ne nous donne pas spécialement envie de sortir et nous n'hésitons pas à passer des heures devant la télévision ou bien l'ordinateur. Le résultat est parfois sans appel : des maux importants aux cervicales font leur apparition, on tente de se masser la nuque d'une main en fermant les yeux et en faisant la grimace mais rien n'y fait. C'est dans ce genre de situation que le collier cervical peut être efficace : celui-ci se place sur la nuque après avoir été complété par des chaufferettes (poches chauffantes). Le collier cervical Tranquilisafe dispose de zone dédiées aux chaufferettes, ainsi, il suffit de glisser les petites bouillottes dans les poches prévues à cet effet et profiter de l'effet apaisant de la thermothérapie sur les zones douloureuses. Pour rappel, la chaleur a un effet antalgique, elle agit quasiment instantanément et soulage donc la douleur tout en assouplissant les muscles fatigués.

    Vous connaissez quelqu'un qui se plaint de douleur à la nuque ? Dans ce cas, le collier cervical sera une excellente idée cadeau en hiver !

     

    4 – La ceinture lombaire

    La ceinture lombaire Tranquilisafe utilise le même procédé que le collier cervical. Il suffit donc de glisser quelques chaufferettes dans les zones prévues à cet effet et placer la ceinture sur les lombaires En quelques minutes, la douleur diminue grâce à la diffusion d'une chaleur douce.

    Quoi de plus agréable que de sentir une vague de chaleur en bas du dos, alors qu'on a froid et que les lombaires semblent fatiguées ?

    Cette idée cadeau d'hiver est idéale pour les personnes qui travaillent debout, devant un ordinateur ou bien qui portent des charges lourdes.

     

    Chacun de ces produits pourra être utile, et ce, que vous décidiez de l'offrir à un homme ou à une femme.  En optant pour l'un de ces quatre articles, vous ne pourrez pas vous tromper et ravirez à coup sûr la personne que vous souhaitez gâter.

    Read more »
  3. Comment éviter les courbatures ? Nos solutions

    Comment éviter les courbatures ? Nos solutions

    Les courbatures apparaissent après un effort intense, elles varient d'une personne à l'autre car plus le corps est entraîné, moins il en souffre. Ce sont des lésions des fibres musculaires qui interviennent suite à des micro-traumatismes, l'organisme déclenche alors une réaction inflammatoire et immunitaire dans le but de réparer le muscle

    Vous souffrez souvent de courbatures et vous cherchez à vous en débarrasser le plus vite possible ? Découvrez tout de suite les solutions les plus efficaces !

      

    1 – S'échauffer avant chaque séance de sport

    S'entraîner sur un muscle froid est particulièrement traumatisant. Pour éviter de générer des courbatures trop importantes, mieux vaut s'échauffer avant l'effort. Pour cela, vous pouvez faire une petite marche active, vous étirer, sautiller, etc.

     

    2 – Effectuer un entraînement adapté 

    Il est inutile de vous surpasser à chaque séance, si vous faites des efforts trop importants par rapport à vos capacités, il est évident que vous souffrirez de courbatures.
    Si vous n'avez pas l'habitude de faire du sport, allez-y doucement au début et faites en sorte de suivre un programme progressif. Une fois que vous vous sentirez plus à l'aise, vous pourrez augmenter les charges (en musculation), courir plus longtemps ou plus vite si vous faites de la course à pied, etc.

     

    3 – Utiliser des chaufferettes pour soulager les douleurs des courbatures

    Les courbatures apparaissent généralement dans les 24-48h qui suivent l'effort physique. Pour ne plus avoir de courbatures, vous pouvez appliquer une ou plusieurs chaufferettes (poches chauffantes) sur les zones douloureuses. La chaleur a un effet antalgique, elle va se diffuser dans le muscle et les articulations, entraînant ainsi une sensation de bien-être et de soulagement. Grâce aux chaufferettes, vous pourrez dire adieu aux courbatures prématurément.

     

    4 – Prendre un bain chaud pour atténuer les courbatures

    Tout comme la chaleur des petites bouillottes (chaufferettes), un bain chaud peut atténuer les courbatures grâce à l'effet positif de la chaleur sur les douleurs musculaires. Vous pouvez y ajouter quelques gouttes d'huiles essentielles (genévrier, citronnelle, romarin), du gros sel marin ou une aspirine diluée pour encore plus d'efficacité.

     

    5 – Boire beaucoup d'eau

    L'eau permet d'éliminer l'accumulation d'acide lactique engendrée par la pratique d'une activité sportive. Par ailleurs, l'eau aide l'organisme et se débarrasser de nombreuses toxines par le biais de la sudation mais également de l'urine.
    Boire est très important pour éviter les courbatures, la tétanisation et les crampes... emportez toujours une gourde ou un camelbak !

     

    6 – Soigner son alimentation

    Pour bien fonctionner, les muscles ont besoin d'énergie, de vitamines et de nutriments. Vous devez donc faire en sorte de manger suffisamment de protéines avant l'effort (blanc de poulet, œufs, etc.), de fibres pour bien éliminer (légumes verts) mais également de glucides après l'effort, de fruits pour la vitamine C et des artichauts et du thé vert pour leurs propriétés antioxydantes.

     

    7 – S'étirer après l'effort pour éviter les courbatures

    Les étirements contribuent grandement à l'élimination de l'acide lactique, par ailleurs, ils permettent de soulager les muscles des tensions accumulées durant l'effort. Il est important de s'étirer peu de temps après un exercice physique, avant que l'organisme n'ait le temps de “refroidir”.
    Attendez que votre rythme cardiaque se calme un petit peu puis étirez-vous tranquillement en prenant le soin de respirer profondément afin d'oxygéner les muscles. Etirez vos jambes, vos fessiers, votre dos et vos bras, cela vous aidera à éviter les courbatures dans les 24-48h.

     

    Vous savez ce qu'il vous reste à faire pour lutter contre les courbatures !

    Read more »
  4. Comment se réchauffer les mains en hiver ? 7 astuces qui fonctionnent !

    Comment se réchauffer les mains en hiver ? 7 astuces qui fonctionnent !

    Vous êtes du genre à avoir les mains gelées en hiver ? Lorsque vous partez en vacances au ski vous appréhendez votre séjour et tremblez à l’idée d’avoir encore les doigts engourdis ? Pas de panique, nous avons déniché pour vous 7 astuces qui permettent de se réchauffer les mains. A partager sans modération !

    1 – Mettre des gants en soie

    Si vous avez froid aux doigts, il y a fort à parier que vous vous soyez déjà équipé en gants… mais avez-vous pensé à doubler votre équipement ? Le seul fait d’utiliser des gants de soie sous votre paire de gants « classique » pourra vous aider à retrouver une bonne circulation du sang et donc, à « dégeler » vos mains !

    2 – Utiliser des chaufferettes pour se réchauffer les mains

    Connaissez-vous les chaufferettes ? Ces petites bouillottes de poche sont absolument révolutionnaires, d’ailleurs, les personnes qui ont l’habitude de les utiliser ont toujours l’impression que le concept est « magique », même après des années d’utilisation !
    Les chaufferettes sont de petites poches qui contiennent de l’acétate de sodium, un liquide qui peut monter à 52°C à la suite d’une réaction chimique toute simple : il suffit de clipser la pastille en métal contenue dans la poche pour que celle-ci se réchauffe immédiatement. Il ne reste alors plus qu’à profiter d’une chaleur douce et diffuse en toute sécurité. Pas mal non !?

    3 –  Tenir une tasse bien chaude entre ses mains

    Classique, cette astuce fonctionne très bien pour se réchauffer les mains. Que vous soyez plutôt thé, café ou tisane, vous pourrez retrouver des doigts souples et chauds en quelques minutes.
    Il y a cependant plusieurs inconvénients à cette méthode : vous prenez le risque de vous brûler en tenant la tasse encore très chaude ou en la renversant. De plus, la chaleur ne se diffuse pas très longtemps. Vous pourrez en revanche vous réchauffer de l’intérieur en avalant votre breuvage alors qu’il est encore très chaud mais attention au cancer de l’œsophage !

    4 – Faire un peu d’exercice

    Vous avez les extrémités froides et engourdies ? A moins qu’il s’agisse d’une maladie des mains froides (comme la maladie de Raynaud), vous devriez réussir à vous réchauffer les mains en améliorant votre circulation sanguine. Rien de tel que de faire un peu d’exercice pour faire travailler votre cœur et l’aider à envoyer une bonne dose de sang chaud au bout de vos doigts et de vos orteils !

    Vous pouvez pour cela sautiller sur place en vous mettant sur la pointe des pieds, vous faire des pas chassés ou bien 5 petites minutes de corde à sauter par exemple. Pensez également à bouger vos doigts et à secouer vos mains/bras pour bien faire circuler le sang dans tous vos membres.

    5 – Mettre un bonnet 

    Près de 20 % du sang pompé par le cœur part vers le cerveau ! Si votre tête n’est pas couverte en hiver, vous exposez donc 1/5 ème de votre sang à de basses températures.
    Vous vous demandez pourquoi vous avez toujours froid ? Il est possible que le fait de ne pas porter de bonnet en hiver refroidisse l’intégralité de votre corps. Si vous avez les mains froides et engourdies, mieux vaut donc porter un bonnet bien chaud ; votre organisme aura alors beaucoup moins de difficultés à conserver une bonne température.
    Par ailleurs, couvrez-vous également la poitrine et le cou. Optez pour cela pour une bonne écharpe et évitez les décolletés. La poitrine, le cou et la tête doivent absolument rester au chaud pour éviter d’avoir les extrémités froides.

    6 – Utiliser les sèche-mains au restaurant

    Vous est-il déjà arrivé d’avoir les doigts gelés à la terrasse d’un restaurant ? Pour éviter de devoir partir à cause de cet inconvénient, vous pouvez vous rendre aux toilettes et vous réchauffer les mains avec le sèche-mains. Vous pouvez également les passer sous l’eau chaude pour les réchauffer mais cette technique est un peu moins écologique.

    7 – Frotter ses mains l’une contre l’autre

    Cette méthode toute simple est assez connue et même naturelle. Frotter ses mains l’une contre l’autre permet de se réchauffer rapidement le bout de doigts.
    Si elle est efficace, cette technique n’est malheureusement pas intéressante sur le long terme car les mains se refroidissent assez rapidement après les avoir frottées l’une contre l’autre.
    Vous pouvez également souffler à l’intérieur de vos mains pour les réchauffer. Cela fonctionne mais reste très éphémère.

    8 – Prendre un bon bain chaud pour se réchauffer les mains

    Rien de plus efficace que de prendre un bon bain chaud pour se réchauffer quand on a les pieds et les mains froids tout le temps. Grâce à cette astuce, vous pourrez retrouver un peu de souplesse dans vos membres et surtout vous détendre… enfin ! Car avoir les pieds engourdis ou les mains gelées est assez handicapant.
    Si vous en avez la possibilité, vous pouvez aussi vous rendre au sauna ou au hammam mais cela reste une solution exceptionnelle et onéreuse.

    Bon à savoir :

    Si vous avez souvent les pieds et les mains froids, que vos extrémités deviennent blanches et presque insensibles, il est possible que vous souffriez d’une affection. La maladie de Raynaud touche 6 à 20 % des femmes mais aussi 3 à 12 % des hommes, elle est souvent confondue avec le syndrome de Raynaud qui est une forme secondaire de la maladie.

    Ce qu’il faut retenir

    Pour garder les extrémités chaudes, la meilleure chose à faire est de bien se couvrir et de bouger. Pour réchauffer les parties qui se refroidissent, mieux vaut opter pour de petites bouillotes pour main, celles-ci sont facilement transportables, économiques et pratiques. Vous pouvez les glisser dans une poche, un sac à dos ou un sac à main, elles restent à votre disposition pour éviter d’avoir les doigts engourdis.

    Read more »
  5. Pourquoi a-t-on froid aux mains et aux pieds en hiver ?

    Pourquoi a-t-on froid aux mains et aux pieds en hiver ?

    Avoir le bout des doigts froid en hiver est particulièrement désagréable et cette sensation est encore plus insoutenable lorsque les orteils se raidissent et que toutes les extrémités du corps semblent gelées ! Pourquoi a-t-on si froid aux mains en hiver ? On fait le point !

    La vasoconstriction, ça vous dit quelque chose ?

    Quand le corps est exposé au froid, l’organisme resserre les petites artères (artérioles) afin de réduire les pertes de chaleur. Il concentre également l’afflux sanguin dans les veines profondes. Ce mécanisme permet au sang de conserver une bonne température. On appelle cela la vasoconstriction.

    Les artérioles sont situées juste sous la peau et principalement dans les extrémités, ce qui explique que les mains, les pieds et parfois même le bout du nez deviennent froids voire engourdis lorsque le thermomètre affiche de basses températures.

    Pourquoi les femmes sont-elles plus frileuses que les hommes ?

    Les hommes et les femmes ne sont pas égaux face au froid, c’est une évidence et cela a même été prouvé scientifiquement (voir étude du Reader’s digest). Ce phénomène s’explique assez facilement :

    Le corps des femmes est légèrement plus chaud

    Le corps des femmes est légèrement plus chaud que celui des hommes, elles sont donc moins habituées au froid et le ressentent beaucoup plus.

    L’organisme féminin retient la chaleur dans les organes génitaux

    Cela peut paraître étonnant mais les femmes ont tendance à retenir la chaleur dans leurs organes génitaux lorsqu’il fait froid. La chaleur est alors concentrée dans le bas ventre tandis que les extrémités restent exposées au froid et sont moins irriguées.

    Le métabolise des hommes est plus élevé

    En effet, le métabolisme des hommes est en moyenne 23 % plus élevé que celui des femmes. En d’autres termes, ils brûlent les aliments consommés beaucoup plus vite et sont donc en mesure de bénéficier d’énergie plus rapidement.

    Les hormones jouent un rôle important

    Vous vous demandez pourquoi vous avez toujours froid aux mains ? Si vous êtes une femme, sachez que les hormones jouent un rôle important dans la régulation de la température corporelle. Celles qui utilisent un contraceptif hormonal sont généralement plus sujettes au phénomène de mains froides et pieds froids. Pendant les règles, certaines femmes se plaignent encore plus des basses températures.

    La maladie de Raynaud ou la « maladie des mains froides »

    La maladie de Raynaud est une affection très répandue étant donné qu’elle touche plus de 10 % de la population. Les personnes atteintes de cette maladie des mains froides ressentent une gêne assez importante lorsque les températures chutent : les doigts sont engourdis, toutes les extrémités sont froides et les zones touchées deviennent blanches. En d’autres termes, les symptômes classiques relatifs au froid sont accentués chez les personnes atteintes de la maladie de Raynaud (ne pas confondre avec le syndrome de Raynaud).

    Conseils pour se réchauffer les mains et les pieds en hiver

    Vous avez toujours les mains froides et vous souffrez de la situation ? Vos pieds sont froids en hiver, même lorsque vous vous glissez sous une couette chaude ?

    Bonne nouvelle ! Il existe des solutions simples et efficaces pour venir à bouts des extrémités engourdies ! 

    Utiliser des bouillotes de poche

    Vous faites partie de ces personnes qui n’ont aucune solution lorsqu’elles ont froid aux mains ? Vous avez beau mettre vos mains dans vos poches, souffler sur vos doigts et taper dans vos mains mais rien n’y fait ? Dans ce cas, utiliser des chaufferettes pourrait vous changer la vie ! Ces petites bouillotes que l’on glisse dans une poche ou même dans un gant sont simplement révolutionnaires : elles se réchauffent en un « clic » et leur température grimpe à 52°C en quelques secondes. Vous n’avez alors plus qu’à tenir la chaufferette entre vos mains et à attendre que vous doigts retrouvent toute leur souplesse !

    Bouger, bouger et encore bouger


    Pour rester chaud, votre sang doit se déplacer à l’intérieur de votre corps. Faire de l’exercice permet de stimuler le cœur et donc, d’augmenter l’afflux sanguin dans tout l’organisme, y compris dans les zones sensibles au froid.
    Imaginez un instant que vous placiez un tuyau dans votre réfrigérateur et que vous envoyiez de l’eau chaude à l’intérieur : si l’eau s’écoule doucement, elle sera très fraîche à la sortie. Si en revanche vous faites en sorte qu’elle reste le moins possible dans le réfrigérateur, alors, elle demeurera chaude ou ressortira tiède. C’est le même principe avec le sport : plus votre sang passera rapidement dans les vaisseaux sanguins, moins il risquera de se refroidir !

    Bien se couvrir pour ne pas avoir froid aux pieds et aux mains

    Cela paraît évident mais ce conseil n’est pas toujours appliqué. Pour ne pas avoir froid aux extrémités en hiver, il est primordial de bien s’habiller et de couvrir suffisamment les zones les plus susceptibles de se refroidir. Optez pour des gants (doublés si possible), une écharpe et un bonnet, en plus de vos vêtements chauds. Si vous n’avez pas d’équipement adéquat, vous pouvez également utiliser du papier journal, celui-ci est extrêmement isolant. Placé sur la poitrine, il peut permettre de réchauffer le haut du corps avec efficacité. Il est également important de bien se couvrir la tête.

    Si vous avez toujours froid aux mains et aux pieds malgré ces conseils, vous devrez sans doute vous résoudre à augmenter le chauffage (si vous tremblez à l’intérieur de votre maison) ou à opter pour une couette en plume bien chaude. Prenez un bon bain chaud avant d’aller vous coucher et détendez-vous avec un collier cervical chauffant, cet équipement libérera les tensions accumulées dans les cervicales et vous réchauffera en un rien de temps. La ceinture lombaire est également excellente pour se relaxer après un épisode de froid.

    Ces conseils ne remplacent en aucun cas une visite chez le médecin, s’il vous semble que vous avez froid tout le temps, consultez un spécialiste sans attendre.

    Read more »
  6. Thermothérapie : découvrez les bienfaits de la chaleur

    Thermothérapie : découvrez les bienfaits de la chaleur

    Qu’est-ce que la thermothérapie ?

    La thermothérapie est une technique médicale qui consiste à utiliser les bienfaits de la température (basse ou haute) à des fins thérapeutiques. Ainsi, il est possible de soigner de nombreux maux ou d’apaiser certaines douleurs grâce à la thermothérapie.

    Quels sont les bienfaits de la chaleur ?

    La chaleur possède principalement des vertus antalgiques (diminution de la douleur). Lorsqu’ils sont au contact d’un élément chaud, les vaisseaux sanguins se dilatent (vasodilatation) et la circulation sanguine est améliorée. Par ailleurs, la diffusion de la chaleur favorise le relâchement des muscles et des tissus, ce qui engendre une sensation de bien-être immédiate. Grâce à ses vertus, la chaleur est souvent proposée afin de soulager des douleurs musculaires comme des contractures, des lombalgies, des tensions ou encore des torticolis. Elle est également appréciée en cas de menstruations douloureuses, céphalées ou troubles de la digestion. Lorsqu’elle est correctement utilisée, la chaleur est relaxante et apaisante.
    Enfin, la thermothérapie s’avère particulièrement intéressante chez les sportifs, elle peut être utilisée en phase de préparation comme en phase de récupération.

    Comment profiter des avantages de la chaleur au quotidien ?

    Les massages aux pierres chaudes sont parfaits pour profiter des bienfaits de la chaleur mais ceux-ci ont un coût considérable. Si vous souffrez régulièrement de maux de dos, que vos cervicales vous semblent douloureuses et que vos lombaires sont sensibles, alors, vous pouvez opter pour un collier cervical ou une ceinture lombaires. Ces équipements sont parfaits pour les personnes qui se plaignent de tensions en haut et/ou en bas du dos.
    De nombreuses personnes travaillent aujourd’hui sur des ordinateurs et la position assise, tête baissée sur un clavier est néfaste pour les muscles dorsaux. La thermothérapie peut représenter une solution idéale pour éliminer la douleur, réduire la tension et procurer une sensation de bien-être.
    Pour ne pas être dépendant de l’électricité, mieux vaut opter pour des accessoires nomades ; par soucis écologique, optez de préférence pour un collier cervical ou une ceinture lombaire avec poches à bouillotes plutôt que pour des accessoires équipés de piles ou d’une batterie.

    Thermothérapie, hammam et sauna

    Le sauna

    Les saunas finlandais affichent des températures très élevées, de 70°C à 100°C en moyenne et un taux d’humidité de 15–25 %. En France, les spas proposent généralement des températures moins élevées.

    Les bienfaits de la chaleur d’un sauna sont les suivants :

    -       Détente musculaire, surtout après une séance de sport ;

    -       Stimulation de la circulation sanguine ;

    -       Amélioration du système immunitaire (le corps devient chaud, ce qui crée l’équivalent d’une fièvre. Résultat : l’organisme produit des globules blancs et d’autres anticorps qui préviennent les maladies hivernales) ;

    -       Diminution des douleurs articulaires ;

    -       Nettoyage du foie, des reins et de la peau ;

    -       Sudation importante qui élimine les toxines stockées dans l’organisme ;

    -       Qualité du sommeil améliorée ;

    -       Action anti cellulite ;

    -       Réduction des quintes de toux.

    Les Scandinaves savent parfaitement utiliser la thermothérapie en prévention et comme solution thérapeutique. Les plus courageux alternent les séances au sauna et les sorties dans la neige ou les plongeons dans l’eau froide. Ces techniques entraînent une vasodilatation (due à la chaleur), suivie d’une vasoconstriction (due au froid). En d’autres termes, les vaisseaux sanguins se dilatent au contact de la chaleur puis se contractent lorsqu’il fait froid.
    Entraîner son organisme à ces changements permet de préparer l’hiver dans les meilleures conditions.

    Le hammam

    La chaleur d’un hammam est humide (près de 100 %) et la température reste agréable (42 à 45°C en moyenne). Certains établissements utilisent la vapeur d’eucalyptus afin de désencombrer les bronches.

    Les bienfaits de la chaleur d’un hammam sont les suivants :

    -       Dilatation des pores (ce qui entraîne un nettoyage profond de la peau) ;

    -       Sudation importante (et donc élimination des toxines) ;

    -       Renforcement du cœur et des vaisseaux sanguins grâce à l’effort cardiovasculaire imposé par l’air humide ;

    -       Relâchement des muscles ;

    -       Exfoliation et tonification au niveau de la peau (elle devient douce et propre) ;

    -       Amélioration du sommeil ;

    -       Effet relaxant et déstressant immédiat.

    Contre-indications à la thermothérapie

    Le sauna et le hammam doivent être évités pendant la grossesse. Les personnes qui souffrent de problèmes cardiaques ou d’asthme chronique doivent également consulter un médecin avant de se rendre dans un établissement qui utilise les bienfaits de la chaleur. Par précaution, les personnes sujettes à une insuffisance veineuse, à des affections cutanées ou qui ont des plaies ouvertes ne doivent pas se rendre au sauna ou au hammam sans avis positif de leur médecin.

    Utiliser les chaufferettes en hiver

    Les chaufferettes sont de petites bouillottes nomades capables de se réchauffer sans feu, gaz ni électricité. Composées d’acétate de sodium, elles s’activent simplement en clipsant une pastille de métal contenue à l’intérieur de la poche. En quelques secondes, la bouillotte devient chaude et atteint une température d’environ 52°C.
    Si vous avez froid aux mains et que vous avez tendance à avoir les extrémités engourdies en hiver, vous pouvez tout à fait opter pour des chaufferettes. Celles-ci se transportent partout, elles sont bon marché et réutilisables. Utiles pour se réchauffer les mains en un rien de temps, elles peuvent également servir à éliminer des douleurs musculaires par simple application ou combinées à une ceinture lombaire ou un collier cervical nomade. Il suffit en effet de glisser les poches chauffantes dans les compartiments adéquats pour bénéficier des bienfaits de la chaleur et de la thermothérapie sur les zones clés, à savoir, les muscles cervicaux et lombaires.

    Pour réactiver une chaufferette, rien de plus simple : plongez-la dans de l’eau bouillante et attendez 5 minutes jusqu’à ce qu’elle redevienne complètement liquide. Il ne vous reste plus qu’à la laisser refroidir et la glisser dans votre sac de sport, votre sac à main ou votre poche. Vous pouvez également garder une ou plusieurs chaufferettes à portée de main, près de votre ordinateur, à côté de votre collier cervical nomade.

    Dites adieu aux douleurs dorsales grâce à la thermothérapie !

    Read more »
  7. 5 bonnes raisons de s’équiper d’une alarme personnelle

    5 bonnes raisons de s’équiper d’une alarme personnelle

    L’insécurité est devenue un problème majeur en France et elle demeure importante dans de nombreux pays. Pour éviter de subir des attaques, mieux vaut s’équiper d’un dispositif simple d’utilisation. Voici 5 bonnes raisons de choisir l’alarme personnelle pour se protéger des agressions.

    1 – L’alarme personnelle ne se retourne pas contre vous

    Les personnes qui veulent se protéger ont tendance à choisir des objets qu’elles maîtrisent mal et qui peuvent se retourner contre elles. N’avez-vous jamais entendu autour de vous le témoignage de quelqu’un qui a respiré un gaz lacrymogène provenant de sa propre bombe ? Ce genre de situation est malheureusement classique et peut être bien plus grave lorsqu’il s’agit d’un point américain ou d’un couteau par exemple.
    Contrairement à ces ustensiles dangereux, l’alarme personnelle ne vous fera aucun mal, quelle que soit son utilisation. Elle fera simplement fuir l’agresseur qui aura peur d’être surpris.

    2 – L’alarme personnelle de protection est discrète

    Petite et pratique, l’alarme personnelle peut se glisser dans la poche et/ou s’attacher à un porte-clés. Elle est légère et s’emporte partout sans difficultés. Ainsi, une personne qui marche seule dans la rue peut parfaitement positionner son pouce et son index autour de la chaîne qui sert à actionner l’alarme et la tirer en cas d’attaque, le tout dans la plus grande discrétion. L’agresseur ne peut pas savoir que sa victime est protégée par une alarme, ce qui rend l’effet de surprise encore plus important.

    Vous pouvez emporter votre alarme partout,  même en voyage.

    3 – Voyager sans contraintes

    Les baroudeurs et autres voyageurs aguerris sont parfois amenés à dormir ou se déplacer dans des endroits dangereux. Pour éviter de se faire attaquer et de se faire voler tous ses papiers, mieux vaut prévenir ses arrières en s’équipant d’une alarme personnelle. Certains modèles disposent de détecteurs de mouvement, cela permet de dormir à poings fermés sans avoir peur de se faire voler son sac à tout moment.

    4 – Ne plus avoir peur de se promener la nuit

    Vous ressentez comme une boule au ventre lorsque vous devez vous déplacer à pied la nuit ? Vous avez peur lorsque vous devez sortir de votre voiture pour ouvrir et/ou fermer le portail de votre maison/résidence ? L’alarme personnelle peut vous rassurer et éloigner le stress. Si un agresseur s’approche de vous, vous n’aurez qu’à tirer sur la chaîne de détresse pour activer une sirène très puissante.

    5 – Se sentir plus à l’aise

    Les malfaiteurs savent reconnaître les personnes faibles et peureuses, aussi, si vous marchez d’un pas hésitant, le dos courbé et la tête baissée, vous aurez plus de risques de vous faire agresser.
    Le seul fait d’avoir une alarme de protection sur vous peut vous rendre beaucoup plus confiant(e). Grâce à cet équipement, vous serez  davantage serein(e), vous pourrez marcher la tête haute et regarder ce qui se passe autour de vous sans rougir. Votre agresseur potentiel aura plus de mal à vous attaquer s’il croise votre regard que si vous avancez rapidement, les yeux affolés et la respiration saccadée.

    Comment bien choisir son alarme personnelle ?

    Pour un maximum d’efficacité, optez de préférence pour une alarme personnelle de 100 db et plus. Plus l’alarme est puissante, plus vous aurez de chances de faire fuir votre agresseur et d’interpeler les personnes qui se trouvent près du lieu de l’attaque.

    Afin d’éviter les fausses alertes, mieux vaut privilégier les alarmes avec chaîne à tirer ; les boutons poussoirs sont en effet plus sensibles et vous risquez de déclencher l’alarme au moindre mouvement (lorsque vous vous asseyez si l’alarme dans une poche par exemple).

    Pour vous protéger et protéger vos enfants, n’hésitez pas à équiper chaque membre de la famille d’une alarme personnelle.

    Read more »
  8. Comment se débarrasser des rats ? Nos conseils et astuces

    Les rats sont des animaux nuisibles vecteurs de maladies, s’ils se déplacent principalement la nuit, il arrive que l’on en croise en journée lorsqu’ils sont nombreux. Vous cherchez à vous débarrasser des rats présents dans votre grenier ou au rez-de-chaussée de votre maison ? Vous privilégiez les méthodes naturelles car vous préférez éviter de tuer les animaux ? Voici quelques conseils et astuces qui devraient vous permettre de chasser les rats et de retrouver une maison saine.

    Comment savoir s’il y a des rats dans ma maison ?

    Plusieurs techniques et observations vont vous permettre de savoir si vous hébergez des rats (à titre gracieux !) dans votre maison ou appartement.

    Des bruits de grattement

    Si vous entendez des bruits suspects au grenier, alors, il est possible que des rats noirs s’y soient installés. Agiles, ils grimpent sans problème les étages et font leurs nids dans des endroits sombres. Les rats bruns quant à eux sont mauvais en escalade ! ils se contentent de rester au rez-de-chaussée, dans la cave ou au garage.

    Des traces sur les murs

    Les rats longent les murs et les salissent. Si vous constatez la présence de traces suspectes dans votre maison, alors, il est possible que des rats s’y soient promenés dans la nuit.

    Des excréments par dizaines

    Un rat se décharge d’une quarantaine de crottes chaque jour (celles-ci font environ 1 à 2 cm de long, elles sont noires et dures). Si elles sont brillantes, cela signifie que les rats sont passés il y a peu de temps. Si elles vous semblent sèches, peut-être que les rongeurs sont partis ailleurs.

    Traces de dents

    Les rats sont des rongeurs et donc, ils rongent car leurs dents ne cessent de pousser! Ils rongent tout ce qu’ils trouvent et peuvent même mettre le feu s’ils décident de s’attaquer à une installation électrique.
    Vos meubles sont rongés ? Votre réserve d’alimentation attaquée ? Vous devez vite mettre tout en œuvre pour vous débarrasser des rats !

    Empreintes au sol

    Les rats laissent des traces dans la poussière et la terre. Vous pouvez aussi laisser un peu de talc ou de farine au sol pour voir s’ils se déplacent dans votre maison la nuit.

    Comment se débarrasser des rats sans poison ?

    Il existe plusieurs solutions pour se débarrasser des rats sans poison. Vous pouvez par exemple poser des pièges (cages) afin de les récupérer. Le principe est simple : vous mettez un morceau de fromage à l’intérieur de la cage et celle-ci se ferme dès que le rat croque dedans. Cette méthode permet d’attraper les rats sans les blesser ni les tuer. Malheureusement, une fois votre rat attrapé, vous devrez toujours trouver une solution pour vous en débarrasser : soit le libérer loin des habitations, soit le tuer par noyade…
    Une autre méthode beaucoup moins « barbare » consiste à placer des répulsifs pour rats à ultra-sons dans la maison. Les rongeurs y sont sensibles et préfèrent déguerpir. Avec de tels dispositifs, vous n’avez ni besoin de placer des pièges (cages ou tapettes), ni à déposer du poison anti-rats chez vous (dangereux pour vos enfants et vos animaux domestiques).

    Les recettes de grand-mères pour lutter contre les rats fonctionnent-elles ?

    Le coca-cola

    Si vous cherchez des astuces de grands-mères pour tuer les rats, vous lirez sans doute de nombreux articles qui vous conseillent d’utiliser le coca-cola. Les rats raffolent de ce soda mais leur organisme n’est pas capable d’éliminer les gaz. En d’autres termes, faire boire du coca à un rat le fait gonfler jusqu’à ce qu’il meure. Cette méthode assez violente impose de plus de vérifier chaque jour les coupelles dans lesquelles vous versez du coca afin de voir si le rat vient bien se désaltérer chaque nuit. Plus il boit, plus il gonfle (assez sadique comme technique !).

    La menthe poivrée

    Les rats détestent l’odeur de la menthe poivrée, vous pouvez donc investir dans les huiles essentielles afin d’éloigner les rongeurs naturellement. Attention tout de même, l’huile essentielle de menthe poivrée est l’une des plus dangereuses et elle est à proscrire chez l’enfant de moins de 8 ans. Elle peut créer des convulsions et entraîner la mort. Si vous stockez des huiles essentielles chez vous, rangez-les dans une zone inaccessible voire même un coffre fermé avec un cadenas.

    Comment se débarrasser des rats dans un poulailler ?

    Lorsqu’ils s’installent près d’un poulailler, les rats font des ravages ! Pour s’en débarrasser, peu de solutions d’offrent à vous. Il est bien sûr inenvisageable de mettre du poison, trop dangereux pour les poules. Si vous avez une prise électrique d’extérieur protégée de la pluie, vous pourrez y placer un répulsif à ultra son, cette méthode permet de chasser les rats de manière pacifique.
    Enfin, si vous ne souhaitez pas les tuer et que vous n’avez pas de prise électrique à votre disposition, optez pour des pièges (cages). Une fois que vous aurez attrapé les rats, enfilez des gants épais afin de ne pas vous faire mordre puis placez un linge foncé sur chaque cage afin de ne pas stresser les rongeurs durant le transport.
    Eloignez-vous du poulailler (au moins 5 km) et relâchez les rats loin à la campagne ou dans la forêt, le plus loin possible des habitations.

    Ce qu’il faut retenir

    Il existe aujourd’hui peu de méthodes qui offrent la possibilité de se débarrasser des rats sans avoir à les tuer. Les solutions les plus efficaces sont :

    -          Les ultra sons anti-rats ;

    -          Les pièges vendus dans le commerce ;

    -          Les pièges faits maison ;

    -          Les huiles essentielles.

    Une fois que les rongeurs seront partis, vous devrez régulièrement brancher votre répulsif ou mettre de l’huile essentielle de menthe poivrée afin d’éviter qu’ils ne reviennent. Pensez à inspecter toute la zone infestée : s’il reste des petits dans les nids, les rates feront tout pour les retrouver.

     

    Read more »